Messages les plus consultés

vendredi 14 janvier 2011

OMD: un rendez-vous manqué !

À seulement cinq ans de l’échéance 2015, fixée par les Nations Unies pour la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD), le Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, a demandé aux dirigeants du monde de se réunir en Sommet à New York jusqu'au 22 septembre 2010, afin de permettre une accélération des progrès en vue de la réalisation de ces fameux OMD.

Toutefois, la crise économique mondiale a ralenti le rythme de la réduction de la pauvreté dans les pays en développement et retarde sérieusement les progrès en vue d’atteindre les OMD. Déjà, le Fonds monétaire international (FMI) et la Banque mondiale (BM) avaient affirmé dans le “Rapport de suivi mondial 2008”, que les prévisions de croissance mondiale ont montré un fort ralentissement, notamment pour les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et la zone euro. Le rapport indique aussi que pour l'Afrique, la croissance devrait atteindre 6,4% en 2009.

A la veille de ce fameux sommet des OMD, les résultats pour l’année 2010 n’arrangent pas non plus le bilan des OMD. Selon le nouveau rapport publié par la Banque mondiale et le Fonds monétaire international (FMI).

L’impact de la crise mondiale touche plusieurs aspects clés des ODM, notamment ceux qui concernent la faim, la santé maternelle et infantile, l’égalité des sexes, l’accès à l’eau potable et au contrôle des maladies. Cette crise mondiale continuera encore aussi longtemps à avoir des répercussions à long terme sur les perspectives de développement bien au-delà de 2015, selon le rapport intitulé "Global Monitoring Report 2010 : The MDGs after the Crisis" ou (Rapport de suivi mondial 2010 : les ODM après la crise).

La plupart des pays du monde n'arriveront pas à atteindre les fameux 8 Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD), qui devraient être réalisés à l'horizon 2015. La BM et le FMI estiment que “Le changement climatique, les prix élevés des produits alimentaires et du pétrole assombrissent les perspectives” de développement mondial.

Selon ce nouveau Rapport de suivi mondial 2010, les perspectives de l'OMD sont des plus sombres pour les objectifs de réduction de la mortalité infantile et maternelle, et ceux liés à l'achèvement de l'enseignement primaire, à la nutrition et à l'assainissement.

En effet, le rapport souligne que 53 millions de personnes de plus demeureront dans l’extrême pauvreté d’ici 2015, un milliard de personnes manquent d'un accès raisonnable à l'eau potable et 2,6 milliards de personnes (40 % de la population mondiale) n'ont toujours pas accès aux services d'assainissement de base. Pour réaliser les objectifs en matière d'eau et d'assainissement, il faudra doubler l'investissement annuel actuel, à près de 30 milliards de dollars, indiquent le FMI et la Banque mondiale.

Par ailleurs, le rapport qui met l'accent sur la corrélation qui existe entre l'environnement et le développement durable, lance un appel en faveur d'un engagement ''urgent'' contre le changement climatique. Les Nations Unies prévoient que d'ici 2030, les pays en développement auront besoin de 100 milliards de dollars par an pour financer les activités d'atténuation du changement climatique et de 28 à 67 milliards de dollars pour s'adapter à ce changement.

Pour M. Dominique Strauss-Kahn, directeur général du FMI, “les pays en développement doivent disposer d'un volume plus important d'aide extérieure et de ressources intérieures pour atteindre les OMD. Une forte croissance économique et un cadre macroéconomique stable demeurent indispensables pour réduire la pauvreté et accroître l'investissement dans la santé et l'éducation”, a-t-il ajouté en commentaire à ce nouveau Rapport mondial.

Mohamed Saleck Ould Brahim
Publié par CRIDEM
21-09-2010

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire