mercredi 5 février 2014

Le Pouvoir occulte mondial

"Le monde est divisé en trois catégories de personnes : un petit groupe qui fait des choses , un groupe un peu plus important qui regarde les choses arriver et une multitude qui ne saura jamais ce qui s'est passé."
Nicholas Murray Butler (1862-1947)
Prix Nobel de la paix, président de l'université Columbia et président de la fondation Carnegie pour la Paix Internationale.


Le Pouvoir occulte mondial[1]
Mohamed Saleck Ould Brahim

Nous vivons une époque où seule la vérité fait peur, comme disait Jean Raspail. Après avoir passé 25 années de recherche approfondie sur des sujets ultra secrets et, publier de 16 ouvrages[2] remarquables dans ce domaine, l'éminent académicien anglo-américain Antony Cyril Sutton[3] (1925-2002), pensait que le monde n'était qu'un désordre chaotique, au-delà de toute compréhension et de tout salut. Un jour, en 1982, il reçut une donation anonyme. Un volumineux paquet de documents inédits[4], qui réussit à lui faire changer d'avis complètement sur la réalité de notre Monde.

La dotation providentielle était une véritable mine d'informations de première main sur un groupe d'élite intellectuelle particulière qui gouverne secrètement l'Amérique et le Monde. A. Sutton ne pouvait pas rêver mieux. Il vient de trouver le chaînon manquant pour compléter et corroborer son œuvre sur le pouvoir occulte de l'américain Establishment et son "nouvel ordre mondial" ambigu. Il s'agit d'une société ultra secrète dans la société secrète: les "Skull and Bones", appelée aussi "Ordre de Yale". Son quartier général se trouve sur le campus de l’Université de Yale[5] à New Haven aux Etats-Unis. Son emblème un crâne et des os entrecroisés.  A partir de cet instant, A. Sutton va entamé sa traque passionnante contre un monde hors de commun, pour nous édifier sur un sujet tabou. Ainsi, verra le jour le  magnum opus de l'auteur: "Le pouvoir occulte américain: l'Ordre des Skull and Bones[6]. Un ouvrage bouleversant sur les réseaux de pouvoirs parallèles liés à l'occultisme. Jamais attaqué pour mensonge ou calomnie, mais constamment censuré et boycotté, Antony Sutton fut l'un de ces rares académiciens à nous avoir éclairer avec une rigueur intellectuelle et méthodologique inégalées sur le fameux "nouvel ordre mondial" et ses connotations sataniques.

Pourquoi cet essai?
Le pouvoir occulte américain: l'Ordre des Skull and Bones[7] est un chef d'œuvre qui n’a pas encore d'équivalent ni en arabe ni en français. J'ai jugé utile de le présenter aux lecteurs à travers une ébauche succincte mais édifiante. Je me suis basé, en grande partie, sur une reproduction de l'ouvrage original, consolidée avec une littérature très fournie et bien documentée. Ces ressources ont été rassemblées, classées, commentées, éditées par un auteur inlassable Mr. François-Xavier Obrador. Elles ont publiées sur le site web http://barruel.com/antony-sutton.html. J'ai essayé aussi d'exploiter d'autres ressources documentaires disponibles sur le Net pour recouper les données, approfondir l'analyse et enrichir le texte de l'essai.

J'envisage également la traduction de ce rudiment en langue arabe pour mieux partager le niveau actuel des connaissances sur ce sujet. J'ai noté, malheureusement, que les récits rédigés en arabe sur cet important thème restent encore limitées[8] et peu documentées[9], malgré la proximité intellectuelle entre le Monde arabe avec l'Amérique, l'importance de la politique arabe des USA et des l'intérêts réciproques. La plupart des révélations y afférentes sont quasi exclusivement disponible en anglais seulement.
Loin de tout amalgame, l'objectif de ma recherche est de contribuer à élucider objectivement les rouages d'un milieu où les vrais acteurs, qui agissent sur le destin de notre Monde contemporain, aussi bien dans les domaines des relations internationales, de l'économie, de la haute finance, de la politique internationale, du renseignement, de la diplomatie, etc., s'efforcent tout le temps à rester invisibles, à entretenir l'opacité et à cultiver l'occultisme pour mieux gouverner le monde à partir des coulisses[10].

Les soubassements de cette sourde entreprise ont été dévoilés par A. Sutton dans son ouvrage objet de cet essai. Tout est tramé savamment à travers les contrôles parallèles subtilement exercées sur la population et l'opinion publique, la  diversion, la manipulation des médias, les jeux de contrôles de pouvoir et de la puissance.

La présente ébauche aborde des actes majeurs qui ont été mis en exergue par les propres recherches de l'auteur. Les faits sont solidement établis à travers une rigueur méthodologique sans faille. A cet effet, les hypothèses, les interprétations et les conclusions de l'ouvrage concernent toute personne sensée, lucide, honnête et responsable, qui se soucie de l'avenir  du Monde sans "arrières pensées", quelque-soit la géographie, la race, la croyance, la religion, l'idéologie et les valeurs.
La secte de l'Ordre de Yale est organiquement liée aux autres sociétés très secrètes aux rites sataniques[11] tels que les illuminés de Bavière ou "Illuminati"[12] et compagnons: Théosophie, Martinisme, rose-croix, Prieuré de Sion, Ordre du temple, Opus Dei, WICCA, O.T.O, gnostiques, réseaux maçonniques et autres satanistes et lucifériens. Tous les Cercles[13] Mondialistes réputés de nos jours (Trilatérale, Bilderberg, CFR, Pilgrim Society, Conseil Atlantique, etc...) ne seraient que des cercles[14] extérieurs de l’Ordre de Yale.

Dès lors, Sutton s'embarqua dans sa longue recherche inédite sur une histoire exceptionnelle et terrible du Pouvoir Occulte Américain, qui est devenu en fait un pouvoir occulte mondial à travers la mondialisation, afin de prouver qu'il existe bien une conspiration visant à intervertir, abuser et monopoliser le pouvoir politique, la liberté, la démocratie, le savoir et la connaissance à des fins qui sont incompatibles avec la légalité et la constitution. Cette rude recherche académique amena Sutton à pénétrer les secrets du "Gouvernement Occulte du Monde[15]", pour dévoiler un groupe restreint qui prône  la Domination du Monde  à travers le fameux "Nouvel Ordre Mondial[16]" publiquement exalté par le Président Bush[17] lors de la première guère du Golf contre l'Iraq de Saddam Hussein.

Ainsi, nous découvrons avec Sutton, que les véritables acteurs de la vie politique et économique à travers le Monde se trouvent au sein de petits club particulièrement fermés qui coopèrent étroitement entre eux et, qui sont nourris par les multinationales, les grandes banques et les hautes sphères stratégiques. Devenus des sanctuaires pour des groupes élitistes restreints ultra puissants comme le Bilderberg, le Lucis Trust, le Council on Foreign Relations (le CFR pour les Etats-Unis concernant la politique étrangère), l’European Council on Foreign Relations (l’ECFR pour l’Union européenne), la Fondation Bertelsmann, ils représentent aujourd'hui les véritables relais du pouvoir mondial en gestation.

Par le passé, les membres de ces sectes ont financé, entre autres, toutes les grandes révolutions[18] Française et Russe, Hitler[19] et son ordre noir aux allures théosophiques, et ses sectes Vril et Thulé, dont il a était le pion. Les "emblèmes" de toutes ces sociétés secrètes sont similaires, la symbolique est identique (tête de mort et ossements,  croix gammée, symbole de la mort) que l'on retrouve dans la théosophie et chez les satanistes !

Déjà, dès les années 1950, l'illustre Admiral William G. Carr, avait démontré que les deux Illuminati Pike et Mazzini étaient responsables du programme luciférien des "Trois Guerres Mondiales" voulues pour instaurer le fameux "Gouvernement Mondial"[20]. Les Illuminés de Yale œuvrent dans le même sens : la domination mondiale[21] demeure leur préoccupation majeure.

Les sociétés secrètes continuent leur "œuvre": l'instauration d'un gouvernement mondial[22], imposé par la violence, les famines, les guerres des missiles tomahawk et les bombes sages, les guerres civiles, les révolutions et contre révolutions, les terrorismes et les contre terrorismes, etc.

Les sociétés secrètes, qui œuvre pour instaurer une dictature mondiale, possèdent tout l'argent nécessaire pour l'accomplissement de leur vieux rêve de république universelle. Le FMI, la banque mondiale, les plus grands groupes financiers du monde, et les plus grosses banques, qui sont entre leurs mains. Ainsi, Rockefeller, ses banques et autres "fondations", Trilatérale, Bilderberg, C.F.R, B'naï B'rith et autres grandes loges et clubs occultes sont affiliés à ces sociétés secrètes[23].

Les ressources naturelles de la planète: pétrole, or, diamants, gaz, uranium, etc... sont leurs domaines réservés et servent souvent comme monnaie d'échange pour acheter des armes, alimenter les guerres civiles, famines et autres malheurs volontairement provoqués et savamment entretenus[24] pour s'assurer la domination du Monde à travers le nouvel ordre mondial, dont les frontières et les limites restent incroyablement floues.

La partie la plus évidente et la plus facile à comprendre est peut-être la volonté de faire circuler les capitaux librement sur la planète mais ensuite? Ce nouvel ordre suscite de nombreuses critiques et craintes[25]. Derrière les discours pieux se profile une gigantesque lutte d’influence, où prennent place sur l’échiquier politique mondial, des groupes d’intérêts divers et puissants. L'influence des Skull and bones, qui depuis leur création s'activent sans relâche, tend aujourd'hui à occuper le terrain partout de la façon la plus hégémonique.

Pour conclure cette ébauche, nous pouvons constater, d'après les enseignements tirés de l'ouvrage de A. Sutton, que la synthèse ultime des Skull & Bones[26] est le Nouvel ordre mondial décrit une structure occulte  dispose de trois segments[27] semblables à celle de la franc-maçonnerie :

-          Un ou plusieurs cercles extérieurs, composés de grandes organisations ouvertes avec certains membres provenant de l'Ordre;
-          Un cercle intérieur, composé d'une ou plusieurs sociétés secrètes polyvalentes;
-          Un noyau dur intérieur, qui est en fait une société secrète dans la société secrète. C'est le centre névralgique et le cœur de la décision interne de l'Ordre.

Bien que A. Sutton reconnait la difficulté de prouver l'existence de ce noyau dur de l'Ordre de Yale, la logique veut nécessairement que certains membres du cercle intérieur de la société secrète forment un comité exécutif, un cerveau interne, ou un groupe d'action qui contrôle le reste de la société secrète et, qui règne quelques part sur le Monde tout entier.

A suivre...

Mohamed Saleck OULD BRAHIM
Chercheur- Centre Mauritanien de recherches
sur le Développement et le Futur (CMRDEF)





Notes de références bibliographiques


1.        Cet article fait partie d'un essai sur le même thème, qui sera publié par l'auteur sous forme de série d'articles.

2.        Voir les ouvrages publiés de Antony C. Sutton: http://www.antonysutton.com/suttonbibliography.html


3.        Il a démontré que la vision de l'éducation des masses chez les Skull and Bones n'est pas le libre développement de l'individu mais le fait d'apprendre à vivre de manière intégrée dans une société organique, inspirée par la philosophie de Hegel sur l'État absolu où le conflit crée l'Histoire et, de la théorie des similitudes de la psychologie animale et l'humaine de Wilhelm Wundt.

4.        Ce paquet de documents a été envoyé à 3 destinataires:  Antony Sutton, Craig Hulett, et le FBI. Alors que le FBI n'a pas réagi (on peut se demander pourquoi?, Craig Hulett  a fait des recherches sur le sujet. Seul Antony Sutton a publié les résultats de ses propres recherches.

5.        L'université Yale (en anglais : Yale University, anciennement Collegiate School of Connecticut) est une université privée américaine située à New Haven, dans le Connecticut qui est l'un des 6 États du New England, au Nord-est des États-Unis. Fondée en 1701 par le révérend américain Abraham Pierson, elle est devenue l'un des établissements d'enseignement supérieur les plus prestigieux aux États-Unis et dans le monde. Membre de l'Ivy League, de même que sa grande rivale Harvard, elle tient son nom de son bienfaiteur Elihu Yale.

6.        L'ouvrage concerné de A. Sutton a été publié en anglais: "America's Secret Establishment: An Introduction to the Order of Skull & Bones", Antony C. Sutton, Liberty House Press, Billings, Montana - 1986.

7.        L'ouvrage concerné de A. Sutton a été publié en anglais: "America's Secret Establishment: An Introduction to the Order of Skull & Bones", Antony C. Sutton, Liberty House Press, Billings, Montana - 1986.

a.        المنظمات السرية التي تحكم العالم، سليم مطر، المؤسسة العربية للدراسات والنشر 2011
8.        حقيقة جورج بوش وجون كيري والأدبيات المنهجية الوثنية والشيطانية في تدريب وتعليم رؤوساء أمريكا عبر منظمة "الجمجمة والعظام"  - أورخان محمد علي، 19/9/1425هـ، انظر: http://almoslim.net/node/85472
9.        Skull & bones nourrit une importante littérature conspirationniste, qui rend responsable ses membres de beaucoup de scandales, entre autres, Watergate, invasion de la Baie des Cochons, assassinat de John F. Kennedy, 11 septembre, destruction de l'Irak (ancien Babylone),etc. .
10.      Les sociétés secrètes et leur pouvoir au 20éme siècle, Jan van Helsing, EWERTVERLAG EDITION- 1995.
11.      Illuminati. De l´Industrie Rock à Walt Disney: Les Arcanes du Satanisme, Glauzy Laurent, Editeur: La Maison du Salat -2012.

12.      Les vrais maîtres du monde, Luis Gonzalez MATA, Editions Grasset -1979 

13.      Skull & Bones and the new world order, Paul Goldostein & Jeffrey Steinberg, voir: http://fr.slideshare.net/MurodelHonor/george-bush-16121868

14.      La Trilatérale et les secrets du mondialisme, Yann Moncomble,  Edition Y. Moncomble - 1980.


15.      Le pouvoir mondial ne se dissimule plus derrière le masque de l’ONU, mais avance ouvertement sous la bannière étoilée, qui n’a plus besoin de se cacher derrière des artifices.

16.      Le Président Bush (père), au temps de la première guerre du Golfe contre l’Irak, fut le premier à parler ouvertement de “nouvel ordre mondial”, lequel devait émerger à la suite de cette guerre. Mais, par la suite, les vicissitudes qui ont animé l’échiquier planétaire ne se sont pas exactement déroulées comme il l’avait pensé. Nous avons en effet affaire à un “nouvel ordre mondial” en acte, mais on ne peut pas dire, avec exactitude quelles en seront les conséquences à long terme. Le pouvoir mondial ne se dissimule plus derrière le masque de l’ONU, mais avance directement sous la bannière étoilée. L’Amérique demeure l’unique superpuissance; elle n’a plus besoin de se cacher derrière l’artifice de l’ONU.
17.      Mémoires pour servir à l'histoire du jacobinisme, Augustin Barruel- Réimpression de l'édition de 1911.

18.      Wall Street And The Rise Of Hitler, Antony C. Sutton, Arlington House Publishers- 1976.

19.      Des pions sur l'échiquier,  William Guy Carr , LENCULUS Edition - 2010.
20.      Guerre en Irak: Les nouvelles guerres de l'Empire, article publié sur http://www.syti.net/GulfWarTwo.html
21.     La Trilatérale et les secrets du mondialisme, Yann Moncomble, Editeur : Faits et documents -1980.
22.     L’arme éthique dans les nouvelles guerres occidentales, Michel Tibon, Mémoire non publié, 1999.
23.     Cauchemar Américain: Skull and Bones, l’élite de l’Empire: http://www.voltairenet.org/article14367.html

24.     on constate avec le recul que la mondialisation a créé la crise permanente : crise du S.M.E. en 1992, crise mexicaine de 1995, crise asiatique de 1997, crise russe de 1998, éclatement de la bulle Internet en 2000, crise des subprimes en 2007, crise des dettes souveraines en Europe en 2010, crise de l’Inde et du Brésil en 2013, on n’en finit pas de répertorier les perturbations du système économique mondial depuis sa libéralisation au long des années 80 et 90.

25.     Skull and Bones – La fraternité de la mort, Voir: http://www.nouvelordremondial.cc/skull-bones/


26.     Reports and articles on Bilderberg conferences - up to 1998: http://www.bilderberg.org/reports.htm


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

القوة المسلحة لدول الساحل وتحديات ضبابية الاعتراف الدولي

لقد فرض ملف تمويل القوة المسلحة المشتركة لمجموعة دول الساحل الخمس، نفسه في صدارة مباحثات القمة الاستثنائية للمجموعة، التي انعقدت مطلع ا...